L’histoire : En avril 1944 Ginette est déportée par la Gestapo avec son père, son neveu et son frère en train pour le camp de Auschwitz-Birkenau. En chemin, elle apprend que des camions sont mis à disposition pour les plus fatigués. Elle pense à son père et son frère en leur disant naïvement de rejoindre les camions sans savoir qu’elle ne les reverra jamais… Arrivée au camp, un autre enfer commence pour elle. La conditions effroyable de vie et de travail du camp. Entre le froid, la haine, la cruauté, l’humiliation, être frapper sans raison par les Kappo et surtout le plus dur, la faim. Des contrôles réguliers sont effectués pour éviter toutes formes de maladie, le moindre relâchement, direction les chambres à gaz… Mais elle tient le coup comme elle peut. Elle se fait des amies. Sa chance dit-elle, en janvier 1945, les nazis quittent Auschwitz. Les alliés parviennent à avancer. Quelque temps plus tard, elle quitte Birkenau pour Bergen-Belsen où règne l’anarchie. Peu de gardes mais la faim est bien pire. Peu de temps après, elle est transférée à Raguhn près d’une usine d’aviation. Plus tard, elle gagne Theresienstadt, camp libéré depuis peu par les Russes, plus “accommodé”. Trois semaines plus tard, alors qu’elle est soignée pour le Typhus, elle apprend qu’un camion est disponible puis un vol sanitaire pour rapatrier les dernier déportés pour la France où elle retrouve sa mère et ses sœurs en mai 1945…

Mon avis : Récit poignant, bouleversant que Ginette Kolinka nous raconte dans l’enfer des camps. Elle retourne souvent à Birkenau pour raconter son histoire accompagner des élèves et sillonne toutes les classes de France. A lire absolument par tous pour ne pas oublier…

  • Titre : Retour à Birkenau
  • Auteures : Ginette Kolinka et Maron Ruggieri
  • Éditeur : Grasset
  • Année de parution : 2019
  • 112 pages

Toujours disponible dans le commerce et sur internet :

Fnac

Amazon

Laissez un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here